Comment faire passer un message : communiquer de manière productive et efficace

Certains ne communiquent pas, dans le but (conscient ou non) d’éviter les conflits (or, étymologiquement, communiquer, c’est mettre en commun).

D’autres communiquent, mais cela ne semble qu’aggraver leurs problèmes.

La clé de la bonne entente se trouve dans l’art de communiquer, de façon à ce qu’il y ait un échange réciproque et égalitaire, et que chaque personne prenne à son tour le temps d’exprimer ses pensées et ses émotions, et ensuite d’exercer une écoute active.

Une communication efficace est réalisée lorsque chacun se sent écouté sans être jugé, et se sent compris et respecté.


Neutraliser les sources de conflit potentielles

Essayez de trouver la vérité dans ce que l’autre vous dit, même si vous êtes convaincu que c’est faux, irrationnel, ou injuste.

Il y a presque toujours un minimum de vérité dans ce que l’autre vous communique, qu’il s’agisse d’un fait concret ou simplement du ressenti de l’autre.

Vous pouvez par exemple admettre qu’il est vrai que vos actes ont pu faire de la peine à l’autre, même si vous ne comprenez pas complètement pourquoi, ou que vous pensez qu'il n’est pas raisonnable d’avoir ressenti une telle peine.

En faisant cela, l’autre ne se mettra pas sur la défensive, mais se sentira au contraire compris, et sera plus apte à écouter à son tour.


Empathie

Vous vous mettez à la place de l’autre personne, et vous essayez de voir le monde à travers ses yeux.

Pratiquez l’empathie de la pensée en répétant en d’autres mots ce que la personne vient de vous dire (reformulation), et pratiquez l’empathie des émotions en reconnaissant et en validant les sentiments de la personne, par rapport à ce qu’elle vous communique.

Cette technique assure que vous avez bien compris ce que l’autre vous communique, et permet à celui qui parle de vous corriger si vous n’avez pas bien interprété son message.

Elle évite aussi le danger d’assumer des choses qui ne sont pas vraies et qui pourraient devenir des causes supplémentaires de problème.


Clarifier

Posez des questions qui peuvent vous aider à mieux comprendre ce que l’autre pense et ressent.

Ces petites questions démontrent que vous êtes intéressé à mieux comprendre l’autre, et que ce qui est dit est important à vos yeux.


Utiliser le «Je»

Utilisez le «Je» lorsque vous exprimez vos émotions.

Par exemple «je me sens triste» ou «je suis frustré», au lieu d’utiliser des phrases avec «Tu», comme « tu me rends triste » ou « tu me frustres».

L’utilisation du mot «Tu » est accusatoire et mène automatiquement l’autre à se mettre sur la défensive.

Elle empêche souvent la communication efficace et mène plutôt vers la dispute.

Au lieu de dire "Tu me mets en colère quand tu n'écoutes pas ce que je dis", vous pouvez dire : "Je ressens de la colère quand tu ne m'écoutes pas."


Exprimer un aspect positif

Exprimez sincèrement un aspect positif qui vous plaît dans l’autre, même lors d’une dispute.

Ceci indiquera à la personne que vous la respectez et l’aimez même si vous êtes fâché avec elle.